07 21 temps de guitares

Concert GUITARE, CHANT, LUTH & KORA : Bensa-Cardinot - Ballaké Sissoko

Le 21/07/2018 à 21:00

Ajouter au calendrier

GUITARE, CHANT, LUTH ET KORA avec : 

Duo Bensa-Cardinot - Ballaké Sissoko

PARTENAIRE VIGNERON DE LA SOIRÉE : ASSOCIATION DES VIGNERONS DE PUY-L'ÉVÊQUE

 

Organisateur

Billetterie sur FEFSTIK

Théâtre de verdure

puy-l'eveque festival international de guitare

Duo Bensa-Cardinot

Cécile Cardinot, chant; Olivier Bensa, luth forte dans le répertoire de John Dowland et de ses contemporains.

Olivier Bensa est guitariste, luthiste et compositeur. C'est en 2016 qu'il se passionne pour le luth forte et décide avec Cécile Cardinot, guitariste, chanteuse et chef de chœur de créer un nouveau spectacle autour de la musique de John Dowland (1563-1626) et de ses contemporains. 

"La voix de Cécile Cardinot. Ô combien musicale, (...) parfaitement juste et parfaitement pas appuyée ! Comme s’il s’agissait d’abord de glisser sur la neige sans laisser de traces. » Arnaud Dumond.  

​« Leur talent est rude, sobre, et ouvre dans  le  même  temps,  des  plages  infinies  de nuances et de légèreté » Libération. 

Ballaké Sissoko

Musicien malien, joueur de kora, figure emblématique de cet instrument.

Maître de la kora, improvisateur et compositeur surdoué et passionné, Ballaké Sissoko est aujourd'hui l'un des grands musiciens du monde. Son instrument, la kora, cette harpe-luth à 21 cordes d'origine mandingue, c'est un héritage familial. Ballaké est le fils de Djelimady Sissoko, grand maître de la kora originaire de Gambie, membre fondateur puis directeur de l'Ensemble Instrumental National du Mali et co-auteur en 1971 du premier album instrumental de kora intitulé Cordes anciennes. Après un séjour de formation auprès de son grand père maternel, Cherifou Sissoko, également joueur de kora, Ballaké intègre l'Ensemble Instrumental National du Mali à l'âge de 13 ans. Il va perfectionner son jeu de kora aux côtés des grands maîtres et collègues de son père Sidiki Diabaté (père de Toumani Diabaté), N'Fa Diabaté et Batrou Sékou Kouyaté. En 1991, à l'âge de 23 ans, il quitte l'Ensemble Instrumental pour accompagner Kandia Kouyaté, l'une des plus emblématique chanteuse-griotte malienne. Proposant un jeu de kora innovant, Ballaké devient vite l'instrumentiste le plus sollicité de la première génération de grandes griottes comme Amy Koïta ou Tata Bambo Kouyaté. Il enregistre en 1997 son premier album sous son nom intitulé Kora music from Mali puis en 1998 un deuxième album éponyme.