07 21 temps de guitares

Concert guitare classique & contemporaine : L. Cohen et V. Duchâteau

Le 18/07/2018 à 21:00

Ajouter au calendrier Billetterie sur FEFSTIK

GUITARE CLASSIQUE ET CONTEMPORAINE avec : 

Liat Cohen et Valérie Duchâteau

PARTENAIRE VIGNERON DE LA SOIRÉE : CHÂTEAU FAMAEY

 

Organisateur

Théâtre de verdure

puy-l'eveque festival international de guitare

Liat Cohen

Éblouissante guitariste virtuose, pionnière de la renaissance de la guitare classique et de la création contemporaine.

Pionnière de la renaissance de la guitare classique et de la création contemporaine, Liat Cohen donne ses premiers récitals à l’âge de 14 ans.

Surnommée « princesse de la guitare classique» (La Critique), son jeu est habité, sensuel, délicat, inventif autant que virtuose. Premier Prix du Conservatoire de Paris, diplômée de la Schola Cantorum (Diplôme de Concert décerné à l’unanimité avec félicitations du jury), de l’Ecole Normale de Musique de Paris (Diplôme d’exécution à l’unanimité), Liat Cohen est la première guitariste lauréate du Prix Nadia Boulanger Fondation de France.

Elle est également Lauréate de nombreux concours internationaux, dont ceux de Rome, Paris et Tel-Aviv.

​Distinguée parmi les meilleurs guitaristes mondiaux par Guitare Magazine et Classical Guitar, Liat Cohen est « une vraie guitariste virtuose perpétuant la grande tradition établie par le légendaire Andrès Segovia, transformant la guitare, instrument intimiste, en instrument soliste s’imposant aux grandes salles de concert tout en conservant ses nuances délicates et chaleureuses » (Professeur Hirshberg).

Valérie Duchâteau

Guitare classique et arrangements de Barbara

Un spectacle qui ressemble à une histoire d’amour... Un cœur à cœur de femme à femme entre la guitare de Valérie Duchâteau, nuancée, sensible, lyrique, et l’ombre noire de la grande dame qu’était Barbara. Bien sûr les textes ne sont pas chantés, et pourtant, ils résonnent, suggérés, portés, enveloppés de papier de soie, bruissant et murmurant à l’oreille, des chansons d’amour toujours tristes, comme mordorées. Tout l’univers sombre et capiteux de Barbara est là, dans la guitare qui suspend le vol de l’aigle noir, qui fredonne goutte à goutte sa petite cantate.

C’est par ce qu’elle a assisté à un des concerts mythiques de « La Dame en Noir » à Pantin,en 1981, que Valérie Duchâteau a voulu retransmettre au travers de sa guitare toute l’émotion que faisait naître autour d’elle, cette immense chanteuse. En témoignent 13 chansons de Barbara que Valérie a transposées pour la guitare. C’est dans une ambiance intimiste, à l’image de ce qu’étaient les concerts de Barbara, que Valérie joue bien sûr mais aussi raconte ce que fut le parcours musical de Barbara. Piano en fond de scène, une rose dans son soliflore, une bougie qui éclaire délicatement l’artiste, le public n’a plus qu’à se laisser transporter…