Brûlage des végétaux - Rappel réglementaire

Il est interdit de brûler à l'air libre ses déchets verts, comme l'ensemble de ses déchets ménagers.

 

Pourquoi cette interdiction ?

Outre les nuisances pour les voisins : odeurs et fumées désagréables, le brûlage des déchets verts libère dans l’atmosphère des polluants toxiques et des particules fines. Ces brûlages peuvent également être à l’origine de départ de feu dans le jardin.

Un seul feu de jardin de 50 kg de végétaux équivaut en particules fines, toxiques mutagènes et cancérigènes à 7 300 km pour une voiture diesel récente.

À propos du bilan carbone du débroussaillement, il est toujours plus favorable (pour l’environnement et la qualité de l’air) de transporter les déchets vers un centre d’apports volontaires plutôt que de les brûler sur place.

 

En cas de non-respect de l'interdiction

Il est possible d'alerter les services d'hygiène de la mairie lorsqu'une personne ne respecte pas l'interdiction de brûler ses déchets verts à l'air libre.

Brûler ses déchets verts à l'air libre peut être puni d'une amende pouvant aller jusqu'à 450 €.

Les voisins incommodés par les odeurs peuvent par ailleurs engager la responsabilité de l'auteur du brûlage pour nuisances olfactives.

 

Que faire de ses déchets verts ?

Il est possible :

  • de déposer les déchets verts en déchetterie, ou utiliser les contenairs à végétaux,
  • ou de les utiliser en paillage ou en compost

Pollution de l air

 

Brulage des vegetauxBrulage des vegetaux (1.17 Mo)

 

puy-l'eveque gestion des déchets