Monoxyde de carbone

Attention au Monoxyde de carbone

Maux de tête, vertiges, nausées, vomissements, perte de connaissance sont autant de symptômes qui doivent vous alerter sur la présence de monoxyde de carbone.

Ce gaz est incolore et inodore mais peut être mortel. Comment éviter de se retrouver dans une situation inconfortable suite à un appareil de cuisson en mauvais état, une cheminée mal entretenue ? Comment réagir en cas d’intoxication au monoxyde de carbone ? Découvrez tous les conseils de prévention des sapeurs-pompiers !

Comment éviter l’intoxication au monoxyde de carbone ?

Le saviez-vous ?

  • Le monoxyde de carbone vient des appareils de chauffage ou de cuisson qui marchent au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fuel ou à l’éthanol ;
  • Le monoxyde de carbone ne peut pas provenir d’un appareil électrique ;
  • Cuisinière, chaudière, chauffe-eau, chauffage d’appoint, poêle, cheminée : ces appareils peuvent produire du monoxyde de carbone s’ils sont mal entretenus ou mal utilisés.

Quelques conseils :

  • Chaque jour, renouveler l’air du logement, pendant au moins 10 minutes, même en hiver ;
  • S’assurer que le logement dispose de grilles ou de bouches d’aération pour que l’air circule correctement ;
  • Dégager les aérations : lorsque les appareils fonctionnent, ils produisent du monoxyde de carbone ;
  • Ramoner les conduits de cheminée, inserts et poêles est obligatoire deux fois par an : l’encrassement ou l’obstruction des conduits empêche l’évacuation des gaz brulés ;
  • Faire contrôler et entretenir chaque année les appareils de chauffage, les chaudières, cuisinières, chauffe-eau, etc. : un appareil encrassé ou mal réglé produit du monoxyde de carbone lors de son fonctionnement. Demander une attestation d’entretien, qui prouve que l’appareil est correctement entretenu ;
  • Respecter les consignes d’utilisation des appareils : par exemple, ne pas utiliser un chauffage d’appoint plus de deux heures de suite ;
  • Ne jamais utiliser une cuisinière, un barbecue ou un brasero comme chauffage de secours ;
  • Se munir d’un chauffage d’appoint ayant un dispositif de sécurité avec contrôle d’atmosphère ;
  • Ne pas utiliser de groupe électrogène à l’intérieur ;
  • Les appareils neufs fonctionnant au gaz naturel doivent obligatoirement présenter le marquage CE et, pour certains appareils de cuisson haut de gamme, la marque NF GAZ Sélection ;
  • Si possible, installer un détecteur de monoxyde de carbone (CO) conformes à la norme européenne EN50291 ;
  • Ne jamais laisser tourner le moteur d’une voiture dans un garage, qu’il soit privé ou public.

Comment bien réagir en cas de suspicion d’intoxication au monoxyde de carbone ?

  • Ouvrez les fenêtres pour aérer la pièce ;
  • Arrêtez les appareils de chauffage et de cuisson ;
  • Quittez les lieux ;
  • Appelez les secours en composant le 18 ou le 112 depuis l’extérieur et suffisamment loin du logement ;
  • Ne réintégrez pas votre logement sans l’accord des secours.
Monoxyde de carbone

Comment réagir en tant que témoin d’une intoxication au monoxyde de carbone ?

Si les victimes sont conscientes :

  • Ouvrez les portes et fenêtres ;
  • Organiser l’évacuation des personnes sur place vers une zone ventilée ou extérieure
  • Prévenir les secours.

Si les victimes sont inconscientes dans une même pièce, la concentration de monoxyde de carbone dans l’air est peut-être très élevée :

  • Alerter immédiatement les secours en composant le 18 ou le 112  en s’éloignant des lieux ;
  • Sortir une à une les personnes concernées, par des manœuvres de dégagement d’urgence, en prenant soin de rester en apnée dans la pièce en question.

 

puy-l'eveque monoxyde de carbone